Samedi 17 juin, le KFB est arrivé « en force » à la salle de Melun. Jordan Lépinay, notre champion du Monde, ne pouvait manquer cet évènement. Angelo, son petit frère de 16 ans, est présent et nourrit de belles ambitions. En raison de la crise sanitaire, Jordan, n’a pu s’exprimer sur le ring depuis plusieurs mois. Il est dans son univers, la famille Lépinay est presque au complet. Tout naturellement, avec l’accord de Patrick, le papa, il décide de coacher la Team KFB et plus particulièrement son frère Angelo.

Vendredi 16 juin : 10 heures, Patrick Lépinay, coach du KFB (boxing Club de Saint-Brieuc) et six de ses Kick boxeurs prennent la route pour la région parisienne.

16h30 : Arrivée en milieu d’après-midi, ils rejoignent vite le gymnase de Melun pour la traditionnelle pesée.

17h30 : Tout le monde est au poids. Il est temps de rejoindre l’hôtel.

Ce soir pas de Paris by night , mais diner et repos. Il faut trouver le sommeil l

Demain c’est le grand jour pour ces combattants, l’Open de France de K1.

Samedi 17 juin : 6h00, Réveil et petit déjeuner à l’hôtel
8h30 : le KFB arrive « en force » à la salle de Melun, les combats débuteront à 9h00.

Jordan Lépinay, notre champion du Monde, ne pouvait manquer cet évènement. En effet, Angelo son petit frère de 16 ans est présent et nourrit de belles ambitions. En raison de la crise sanitaire, Jordan, n’a pu s’exprimer sur le ring depuis plusieurs mois. Il est dans son univers, la famille Lépinay est presque au complet. Tout naturellement, avec l’accord de Patrick, le papa, il décide de coacher la Team KFB et plus particulièrement son frère Angelo.

Préparation physique, conseils de pro, concentration, les gants sont mis… Angelo ne cache pas sa fierté d’être accompagné par un champion du monde de sa discipline.

15h30, Angelo monte sur le ring et affronte, en finale Cadet 16 – 17 ans –  75 kilos de K1 Light, Issam Moussi un boxeur à ne pas prendre à la légère.

Angelo maitrise son sujet, Jordan est attentif dans le coin.

Le combat se termine, les juges se concertent.

Décision unanime, Angelo est vainqueur de l’Open de France.

Angelo doit se reconcentrer, il doit de nouveau combattre pour tenter de ravir le titre de champion de France de Kick Light – 75 kilos.

21h30, demi-finale Cadet de Kick Light. Angelo affronte de nouveau Issam Moussi. Jordan est toujours dans le coin.

Angelo met son adversaire KO à la deuxième reprise.

Les juges se concertent. Le KO est-il volontaire ? Auquel cas Angelo serait disqualifié.

En effet, la recherche du KO n’est pas autorisée dans cette catégorie.

Décision unanime, Angelo est en finale.

Angelo Lépinay, vainqueur de l’Open de France

Angelo est debout depuis 6 heures du matin, il a déjà effectué deux combats. Jordan le prépare, l’aide à surmonter la fatigue, à se reconcentrer pour ravir un deuxième titre.

Son adversaire, Warren Nguende est arrivé à la salle à 18h30 et n’a disputé qu’un seul combat.

23h00 : Finale Cadet – 75 kilos de Kick Light

Technique, appliqué, maitre de soi, Angelo réalise un grand combat et met à terre à deux reprises son adversaire.

Le dernier round est acharné.

Décision, que l’on pourrait juger discutable, mais rien n’est à regretter, Angelo perd cette finale aux points.

La relève est bien assurée, Angelo et la Team KFB ont de bons jours devant eux.

Pour terminer, voici les résultats des autres boxeurs briochins :
Tristan Minon: Médaille d’Or Junior Kick Light – 47 Kg
Maodann Andrieux: Médaille d’Or Junior Kick Light – 52 Kg
Manuella Louis : Médaille d’Argent Junior Fille Light Contact – 60 kg
Marie Gaudin : Médaille d’Argent Junior Fille K1 Light – 55 Kg
Marie Gaudin : Médaille de Bronze Juinor Fille K1 Light – 60 kg`